Village

Un quartier historiqueVillage

Au fil des années et du renouvellement des générations, le Village change de visage sans pour autant perdre son âme. L’histoire du Mée commence ici. Petite commune rurale, Le Mée était encore essentiellement un village en 1962 avec 1 400 habitants. Au fil des décennies, les racines de la ville ont été préservées : le parc de la Lyve (1,15 hectare), le parc Chapu (10 hectares) reliant le plateau à la Seine, et les bords de Seine, offrent de nombreux espaces de loisirs et de promenades aux familles. Et si vous souhaitez vous déplacer un peu plus loin, chaque vendredi, La Navette vous transporte gratuitement d’un quartier à un autre.

Une terre d’artistes

Impossible de parler du Village sans penser immédiatement à son illustre sculpteur : Henri Chapu. Né en 1833, fils d’un cocher du château des Carrières, il fut un sculpteur de renommée internationale dont les œuvres ornent plusieurs monuments réputés (Opéra de Paris, Gare du Nord…).

Un musée lui est dédié regroupant de nombreux plâtres de ses œuvres les plus célèbres. Des expositions et des animations y sont régulièrement organisées par le service culturel et le centre de ressources de la ville.

Si Henri Chapu est le plus illustre de nos artistes, ils furent et ils sont encore nombreux à vivre au Village, amateurs le plus souvent, mais toujours avec un talent confirmé. Lamry Alleg, Laure et Thimoty Charrier, Luce Degoutte, Louis-Lucien Dejaeger, Anibal Fernandes, Yvette Jacob, Claudine Martinez, Hervé Porquet … font partie de ces Méens que le village inspire !

Un quartier discret mais actif

Aujourd’hui, le Village a conservé une dimension humaine avec un habitat principalement individuel, une école maternelle, une école primaire. Il compte aussi une trentaine d’entreprises, de commerçants et d’artisans dont la majorité est regroupée à l’extrêmité du quartier, aux Uselles.

Le Conseil de quartier à votre écoute

Les quais de Seine bordant le quartier Village